Formations

ROUEN RELAIS METROPOLE

Novembre 2016

  En novembre 2016, la Prévention Dansée a donné une formation dans la cadre de la lutte territoriale contre les discriminations sexistes, financé par la Métropole. Donnée sur deux jours, cette formation relais a permis à 8 personnes de découvrir nos différents outils et techniques d'animation. L'objectif était de sensibiliser et transmettre nos savoirs à travers 8 ateliers afin que les participants puissent à leur tour réaliser des actions auprès de leurs pairs. S'inscrivant toujours dans les principes de l'éducation populaire, cette expérience enrichissante que ce soit professionnellement ou personnellement, s'est déroulée dans la bonne humeur habituelle.

   Ainsi, deux des participants ont pu déjà mettre en place des actions avec les publics qu'ils fréquentent. Anastasia Taki, animatrice et directrice adjointe du centre de loisirs de Darnétal, a formé à son tour une dizaine d'enfants sur les discriminations sexistes afin qu'ils animent à leur tour un outil auprès de personnes âgées de la résidence "La Belle Étoile" à Darnétal. Nous avons aussi Simon Duhamel, volontaire en service civique à l'AFEV, a animé avec une collègue des ateliers sur le temps périscolaire auprès d'enfants à Maromme. Nous sommes donc très satisfaits et espérons pouvoir reconduire le projet dans les mois à venir !

                         Interventions

QUAND LA DANSE DÉLIE LES LANGUES SPÉCIAL PARENTS D'ÉLÈVES

23 Juin 2017

 

   Le vendredi 23 juin, notre équipe d'animateurs en Prévention Dansée s'est rendu au collège Picasso pour faire une intervention "Quand la danse délie les langues" avec les parents d'élèves, sur le thème du bonheur. L'association travaille en effet étroitement avec l'établissement, et réalise tous les ans des interventions avec les élèves selon un parcours bien précis. Ainsi, à la fin des quatre ans de collège, les élèves ont pu voir, pour la plupart, les cinq thèmes que nous abordons (cf. page "le concept"). Par conséquent, cette intervention a pu permettre aux parents de découvrir ce que nous faisons avec leurs enfants. 

 

Mais cela a été précédé par un autre de nos outils : le porteur de parole. Nous avons affiché trois phrases polémiques sur le bonheur afin de recueillir les avis de chacun sur le sujet. Tout le monde s'est prêté au jeu : enseignants, élèves, assistants d'éducation, etc. C'était un moment d'échange et de partage très intéressant pour tous.

LE PROJET PASSE LA PAROLE A TON VOISIN

Décembre 2016 – Janvier 2017

 

Description du projet :

Dans le cadre du projet Passe la parole à ton voisin, nos interventions se font sur deux jours au sein d’un même établissement.

Le premier jour, nous présentons notre outil classique « Quand la danse délie les langues », sur le thème Discriminations (sexistes) ou Univers-cité (discriminations liées à l’origine). L’intervention dure 2h. Elle repose sur 4 temps forts : le spectacle de danse en rapport avec le thème, le battle d’arguments entre les élèves qui réagissent sur une phrase polémique, l’apport de connaissances donné par l’équipe d’animateurs en prévention dansée.

Le deuxième jour, nous utilisons un autre de nos outils : le porteur de paroles. Nous prenons généralement entre 5 et 10 élèves des classes rencontrées le 1er jour, qui vont animer eux-mêmes le porteur de paroles. Cette intervention dure une demi-journée, nous nous plaçons dans des lieux de passage et nous affichons des phrases polémiques pour recueillir les avis des personnes de l’établissement. Lors d’un porteur de paroles réalisé dans le cadre du projet, ce sont les élèves qui animent et vont chercher leurs camarades pour récolter les arguments. Ceux-ci sont encadrés par nos animateurs, qui les épaulent tout au long de l’intervention.

 

Objectifs :

  • Former et mettre des outils spécifiques à disposition des acteurs de terrain.
  • Inventer des outils afin que les acteurs puissent promouvoir le respect des valeurs de citoyenneté et de laïcité.
  • Renforcer l’éducation au respect mutuel et à l’égalité filles/garçons.
  • Lutter contre les stéréotypes filles/garçons, notamment dans l’orientation.
  • Développer les actions de lutte contre les préjugés et toutes formes de discrimination.
  • Permettre le débat d’idées.
  • Favoriser et permettre l’empowerment des publics dits « prioritaires », dans le but de prévenir et de lutter contre les discriminations dont ils sont ou peuvent être victimes.

Comment ?

- En les mobilisant par des actions de sensibilisation éducatives et participatives

- En mettant en valeur et renforçant leurs capacités individuelles et collectives par la parole et le débat.

- En les rendant acteur-rices par l’animation d’espaces d’expression ou par l’utilisation d’outils simples et ludiques de lutte contre les stéréotypes/préjugés/discrimination auprès de leurs pairs

- En inspirant et en guidant l’équipe pédagogique qui les encadre pour pérenniser avec des actions complémentaires.

 

Etablissements/interventions :

  • Lycée Françoise de Grâce, LE HAVRE - 5 et 6 décembre 2016
  • Lycée Gilbert Martin, LE NEUBOURG - 1er et 15 décembre 2016
  • Lycées Val de Seine, LE GRAND QUEVILLY - 8 décembre 2016 et 12 janvier 2017

Nos coordonnées

JUST KIFF DANCING
19 rue René Hartmann app 41

76800 St Etienne Du Rouvray

Téléphone : 09 54 85 54 01

 

N'hésitez pas à utiliser notre formulaire de contact.

Actualités

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© JUST KIFF DANCING 2017